lundi 22 novembre 2021

DU 15 AU 23 DÉCEMBRE AU THÉÂTRE DE L'ATALANTE

LE DÉBAT DU CŒUR 

COLETTE THOMAS ANTONIN ARTAUD




Dramaturgie / Jeu : Virginie di Ricci

Mise en scène : Jean-Marc Musial

Prologue : Pacôme Thiellement


L'ATALANTE 10 place Charles Dullin 75018 Paris


Lundi, mercredi et vendredi à 20h30

Jeudi et samedi à 19h

Dimanche à 17h

Relâche mardi

Tarifs : 12 euros, 16 euros, 22 euros


Réservations : 01 46 06 11 90

latalante.resa@gmail.com 


https://www.theatre-latalante.com/spectacle/le-debat-du-coeur/

vendredi 12 novembre 2021

DIMANCHE 21 NOVEMBRE 2021 À L'ARCHIPEL

CHARM EL-CHEIKH CÉLÈBRE LES GRANDS VISIONNAIRES 



Un ciné-club animé par Pacôme Thiellement  

Invitées : Xanaé Bove et Fabienne Issartel

Dans le dernier cinéma avant l’An 01

17 boulevard de Strasbourg 75010 Paris


Dimanche 21 Novembre à 17h à Charm el-Cheikh, ce sera un programme exceptionnel – une compensation vive, colorée et plastique, à l’enténébrement de cette période préélectorale insupportable. Une célébration de tout ce qui est beau, vrai et bien ici et maintenant. Une invocation de nos immenses artistes visionnaires vivants et une convocation des libraires underground, héros absolus de notre temps. En présence de Xanaé Bove et de Fabienne Issartel. 

 

En première partie, un film court mais fort sur les dessinateurs et peintres Muzo et Placid de 1987 : Placid et Muzo, à rire et à pleurer, de Fabienne Issartel et Eric Roussel. On y retrouve bien des figures artistiques merveilleuses qui ont traversé les quarante dernières années (Elli Medeiros, Daniel Mallerin, Berroyer, Michel Giroud, Kiki Picasso, Pierre-François Moreau, le regretté André Igwal…). Ils sont filmés à l’occasion d’une exposition des deux artistes géniaux à la Galerie Guy Mondineux. Ils sont drôles, ils sont vrais, ils sont vivants.  

 

En film principal, un documentaire de très haut niveau et de première importance, dense et lyrique, de 2021 : Une Vie Parallèle(s) de Xanaé Bove, une épopée sur la librairie Parallèles mais aussi toute l’histoire et la légende des librairies underground parisiennes, d’Un Regard Moderne et Actualités jusqu’au Monte-en-l’air et Libertalia en passant par Thé Troc. Un documentaire très important, très complet, très drôle, très émouvant. Avec (entre autres) David Dufresne, Patrice Van Eersel, Henri-Jean Enu, Géant Vert, Philippe Thyière, Ferid, Guillaume Dumora… Si vous ne l’avez pas vu, venez le voir, vous saurez pourquoi aucune époque n’est aussi riche que la nôtre : tout simplement. Si vous l’avez vu, revenez le voir, vous le saurez encore mieux. 



Cinéma l’Archipel, 17 boulevard de Strasbourg 7501? Paris

Accès : Métro Strasbourg Saint-Denis (ligne 4, 8 et 9), Bus 20, 32, 38, 39.

Billetterie : 8 € / Plein : 6,5 € / Réduit (étudiants, demandeurs d’emplois, plus de 60 ans sur justificatif) : 5 € pour les - de 15 ans, Cartes CIP et UGC illimité acceptées 



mardi 9 novembre 2021

OLIVIA CLAVEL : TOUT EST VIVANT

Nouvelle exposition à la Galerie Frédéric Roulette, 1 avenue de Messine 75008 Paris, du 9 novembre 2021 au 13 janvier 2022.

 


La vie est étrange mais elle ne devrait pas nous être étrangère. La vie est mystérieuse mais ce mystère trouve des correspondances dans le voyage symbolique de nos âmes. La peinture d’Olivia Clavel, c’est la vie. Où commence la vie ? Où s’arrête-t-elle ? On regarde un arbre et c’est un visage qui apparaît : avec des yeux, un nez, une bouche, des lèvres comme un serpent rouge et un serpent rose enlacés. On regarde un brin d’herbe et c’est encore un visage qui nous sourit. On regarde des fleurs et on voit des esprits. Mais lorsqu’on regarde un visage humain, également, on voit des arbres, des herbes, des fleurs, des lèvres comme un serpent rouge et un serpent rose enlacés ou des esprits. La vie est partout, la vie est en tout et tout est plein d’âme. Et si on regarde longtemps la nature, on voit sans cesse que ce qui la compose est rempli de personnalités, de puissances, d’esprits.



La peinture d’Olivia Clavel, c’est la vie. C’est parce que nous ne sommes pas assez vivants que nous ne percevons pas aussi sensiblement que dans la peinture d’Olivia Clavel toutes les métamorphoses, toute la puissance de régénération, de manifestation et de spiritualisation qu’il y a dans la vie. Parce que la vie n’a ni commencement ni fin. Du plus petit brin d’herbe à la plus haute montagne, elle n’est que métamorphose. Les arbres nous le montrent, nous le murmurent. Les arbres sont nos grands enseigneurs. Nous ne les regardons pas assez longtemps, ou pas assez vite : sinon nous verrions ce que la peinture d’OIivia Clavel nous apprend à voir. Les grands artistes sont là pour nous montrer ce que nous ne voyons pas encore ; ce que, sans eux, nous ne savons pas et pourtant devrions voir. Grâce à eux, avec eux, nous le voyons. 



Tout l’œuvre peint d’Olivia Clavel est un voyage entre ce monde et les autres, tous les autres. Elle se situe à la fois sur cette Terre et au-delà et elle en perçoit toutes les correspondances. Chaque toile est comme un point d’étape de ce voyage : sa palette de couleurs se modifie, les formes de son trait se modifient, les espaces entre les motifs se modifient, et, enfin, les sujets se modifient. Lentement et sûrement, comme une mélodie qui se transforme ligne après ligne, mais compose un seul grand chant, la peinture d’Olivia Clavel évolue : elle passe d’un voyage spatial à l’exploration d’une planète nouvelle. Elle part dans l’autre monde et revient dans celui-ci – accompagnée de tous ses esprits. La peinture d’Olivia Clavel est la projection de tout ce que nous avons vécu, vivons, vivrons. Nous sommes passés par l’espace des covids comme Télé dans son Bus Magique et désormais nous nous confrontons à une couche plus profonde de ce qu’est la vie. Et nos esprits se connectent aux puissances de la nature qui nous embrasse et ne cesse jamais de nous porter. 



Et Olivia Clavel peint l’Arbre de Vie. L’Arbre de Vie, c’est l’arbre cosmique qui relie le haut et le bas, des couches les plus profondes du cosmos jusqu’à la surface sensible de nos peaux. Jadis les poètes visionnaires nous avaient averti la nécessité d’entrer en intelligence avec la nature : Victor Hugo (« Tout parle, l’air qui passe et l’alcyon qui vogue / Le brin d’herbe, la fleur, le germe, l’élément »), Gérard de Nerval (« Respecte dans la bête un esprit agissant / Chaque fleur est une âme à la Nature éclose »), Charles Baudelaire (« La Nature est un temple où de vivants piliers / Laissent parfois sortir de confuses paroles »). La Nature a besoin de nous pour s’exprimer, et nous sentons, désormais, que nous ne pourrons survivre à sa destruction, dans ce monde comme dans les autres. La peinture d’Olivia Clavel rejoint à la fois l’écologie profonde, l’hypothèse Gaïa, et le voyage dans le caractère transitoire de cette manifestation, Maya. La peinture d’Olivia Clavel, c’est la vie infinie.



Texte pour accompagner l'exposition d'Olivia Clavel : «Tout est vivant » 

Galerie Frédéric Roulette 1 avenue de Messine 75008 Paris

Du 9 novembre 2021 au 13 janvier 2022. 

http://www.galeriefredericroulette.com/olivia-clavel-tout-est-vivant-du-lundi-25-octobre-au-11-decembre-2021/

STÉPHANE LEGRAND SUR ARTE

Stéphane Legrand - dont nous ne dirons jamais assez de bien du magnifique et terrible Ayn Rand, femme capital (éditions Nova) - apparaît dans ce sujet de Gymnastique, sur Arte. Même si c'est trop court, c'est toujours quelques minutes de Stéphane Legrand et nous nous en réjouissons. 



https://www.youtube.com/watch?v=xFJ0go1EOBg

EXPOSITION LAGAUTRIÈRE

 


JACQUES PYON À PARAÎTRE


Un livre de très grand format (84 sur 29,7 cm) de Jacques Pyon est en préparation chez Serious Publishing. Préface de Jean-Pierre Dionnet, postface de Xavier-Gilles Néret, le livre existera en tirage limité à 500 exemplaires (c'est pas beaucoup) et la souscription est en ligne sur ulule ici-même. On vous recommande de vous y prendre dès maintenant, si vous ne voulez pas passer à côté d'une très grande (certes) et (surtout) très belle chose. 

https://fr.ulule.com/jacques-pyon-grand-format/


DIMANCHE 9 JANVIER 2021 À L'ARCHIPEL

  CHARM EL-CHEIKH À FOND DANS TOPOR Un ciné-c lub animé par Pacôme Thiellement   Avec le documentaire idéal pour un début d'année pas co...