samedi 3 avril 2021

LE LIVRE DE RÛMÎ, 4


C’est l’imagination de chaque chose qui pousse l’homme vers cette chose. L’imagination du jardin dirige l’homme vers le jardin, l’image de la boutique vers la boutique. Mais ces imaginations sont trompeuses. Tu vas dans un lieu, puis tu le regrettes. Ces imaginations sont pareilles à des voiles, et derrière le voile quelqu’un est caché. Chaque fois que l’imagination se dissipe et que les vérités se montrent sans voile, c’est la Résurrection. Il ne peut y avoir de regret. Chaque réalité qui t’attire n’est que cette réalité et pas une autre, elle est toujours la même. 

Le Jour où les secrets seront mis à l’épreuve… Nous disons en vérité que la chose qui attire est une, mais elle semble multiple. Ne vois-tu pas que les désirs de l’homme sont divers ? 

Il dit : Je veux manger du Toutmaj, du Bourak, du Halva, du Qelya, des fruits, des dattes.

A l’entendre, ces mets diffèrent mais l’origine est une : sa faim. 

Rassasié, il dit : Je ne désire plus rien. 

Il est évident qu’il n’y avait ni dix, ni cent, mais une seule chose, à l’origine de son désir. 

Djalâl ad-Dîn Rûmî, Le Livre du Dedans

1 commentaire:

  1. Il vaut mieux ne rien demander au faqîr; sinon les questions l'exciteraient et l'obligeraient à créer des mensonges. Pourquoi? Lorsqu'un homme charnel lui pose une question, il doit lui répondre, et sa réponse ne peut pas être ce qu'elle devrait être, car l'auditeur n'est ni digne ni capable de recevoir pareille réponse; une telle bouchée n'est pas pour une telle bouchée et de telles lèvres. Le faqîr, selon la capacité et la destinée de son auditeur, devrait donner une réponse mensongère pour s'en débarrasser. Bien que tout ce que dit le faqîr soit vrai, la réponse, comparée à la vérité, est mensongère; pour l'auditeur, cette réponse est même supérieure à la vérité.

    Djalâl ad-Dîn Rûmî, Le Livre du Dedans

    RépondreSupprimer

PRINCE DES FÊTES BRÛLANTES ET DES AUBES FROIDES

« La musique de Prince parle d’un monde où le sexe et la spiritualité seraient unis, un monde où le sexe et la spiritualité ne feraient qu&#...